Solfar en Islande

Mon van s’appelle Solfar « Voyageur du Soleil » en Islandais. Il s’est approprié ce nom en passant devant la statue sur le port de Reykjavik. Cette magnifique sculpture en acier inoxydable, créée par Jón Funnar Árnason, représente un bateau viking. Elle rend honneur à l’histoire de l’Islande et la tradition de découvreur des célèbres marins venu de Scandinavie. Le sculpteur prétendait aussi que chaque personne qui arrive à Reykjavik, après avoir vu ce bateau métallique, s’imagine où il pourrait voyager avec ce dernier. Bien moi, avec Solfar on imagine, on découvre et on a du plaisir plein les yeux. J’ai passé 103 jours dans l’ile de feu et de glace. J’y serais resté toujours. Solfar mon Volkswagen a souffert su les pistes, usé à en crever 6 ou 7 fois ses pneus inadaptés. Perdu toute l’huile d’un amortisseur pourtant spécifique pour la dure réalité des pistes. Déformé sa protection sous le moteur au fond d’un gué sur une grosse pierre invisible. Mais sinon le T6 California est résistant comme une Jeep, solide comme un camion et agréable comme une belle voiture. 

Pendant les cinq premières semaines, j’étais seul et je n’ai presque croisé personne entre les Fjords de l’est, l’Islande du nord et les Fjords de l’Ouest. Partout, j’ai trouvé la place pour stationner dans des paysages de rêve. Le camping sauvage n’était pas encore formellement interdit sur tout le territoire. J’en ai profité pour photographier les oiseaux, les elfes et les trolls. Puis avec mon épouse, arrivée en avion, nous avons parcouru le Sud, l’est et les hautes terres. Trop souvent, nous avions honte du comportement des touristes, surtout ceux qui parlent notre langue. Comment les 330’000 Islandais (en 2017) supportent-ils ces hordes (> 2’400’000) de touristes indisciplinés? Une partie en retire des bénéfices, d’autres des nuisances et la nature en subi les conséquences. Dans des paysages enchanteurs, j’ai vu les rangers amoureux de leur paysage, râtelé les traces des pas indiciplinées, pour éviter que le reste du troupeau ne suive le mauvais exemple. Mais, elle en a vu d’autres et des pires catastrophes la nature d’Islande. Pourtant elle est sensible, alors si mes images d’Islande vous font envie de partir. Respectez les règles en restant sur les sentiers et les pistes. 

Au bout de la piste F649 tout en haut du nord-ouest

Camping sous la chute Skógafoss

Un paradis sous le soleil dans les Fjord de l’ouest

Modifications nécessaires

l y a même de gros blancs qui ne quittent pas la N1. Donc l’Islande est accessible à tous les véhicules, même les planches à roulettes, pour faire le tour de l’île sur la N1 goudronnée. Il y a les passionnés de mécaniques qui sortent leurs montures 4×4 impressionnantes pour parcourir les pistes. Et beaucoup savent profiter des avantages des Bulli de VW. De magnifique T3 4×4 au T6 4 Motion modifiés passent presque partout. Attention tout de même à ne pas sous-estimer la nature ! L’eau à la force de déplacer des rochers, alors même le plus gros 4×4 peut être emporté dans une rivière tumultueuse. Avec nos 4Motion et autres Duster 4×4 et Suzuki, je ne conseille pas de dépasser la hauteur de roue. Seuls les pilotes expérimentés avec de gros 4×4 peuvent prendre le risque si l’eau risque de retourner la voiture. Comme nous ne pouvons pas rouler au pas en 1ère avec le couple nécessaire, il faut souvent faire patiner un peu l’embrayage pour ne pas caler au milieu de l’eau. 

Protection sous moteur et sous le pont arrière de Seikel.

Indispensable, j’en ai la preuve…

Prise d’air modifiée soit simplement sous le pare-brise, solution Terranger que j’ai choisie.

Ou solution avec Tuba pour faire baroudeur.

Amortisseurs Koni rehausse de AV. 3 cm et 7 cm arrière. “Dessert HD” de Seikel

Très utile même sur nos routes car le California en est transformé. 

Système permettant de remonter les mise à l’air de la boîte à vitesse et du pont arrière. Sans cela, dans les gués, l’eau va être aspirée et mélangée à l’huile la destruction du pont Haldex est certaine.

Les pneus route neufs ne résistent pas à l’abrasion des routes gravillonneuses. Choisissez un profil AT “All Terrain” comme ces Général Grabber AT3 235/65 R17

Après 4 semaines les routes gravionneuses avait diminuer le profil de mes pneus route à 3-4 mm. Puis les crevaisons se sont enchaînées. Pourquoi ? Le gravier est obtenu par concassage. Il en résulte de fines aiguilles acérée comme des scalpels. 6 ou 7 crevaisons ! un pneu échangé sur place et à la fin du séjour cela devait intenable. Depuis j’ai installé un compresseur et j’ai les outils de réparation… Et des pneus adaptés !

Cette carte est indispensable

Carte touristique par excellence, la carte INTERNATIONAL PHOTOGRAPHER vous propose de réunir dans un seul document les informations indispensables à tout voyageur en Islande :

  • Les reliefs de l’île avec les principaux glaciers sont représentés
  • Les routes avec leurs numéros, mais aussi le temps de parcours sur certains pistes, apparaissent
  • Les principaux centres d’intérêts naturels classés par niveau : cascades, montagnes, volcans, glaciers, fjords, etc.
  • Les zones naturelles intéressantes pour leur faune (phoques, oiseaux, renards polaires) ou flore (lupins en fleur).
  • Et pleins d’autres infos comme l’emplacement des épaves, l’heure de coucher et de lever du soleil, etc.

Pour découvrir plus en détail cette carte, rendez-vous directement sur cette page !

Cartes au 1:250’000 avec tous les détails indispensables, les campings, les refuges de montagne, les piscines, les stations services… Et les gués signalés par un V “Vaõ”

Ici l’Askja, on voit les sources chaudes en rouge, les fissures et la bave, les zones de scories et de sable. Au carrefour de la F910 et F894, il y a le refuge et le camping.

 

Disponible en 4 cartes + une 5ème recoupant les 4 pour la partie des hautes terres.

Version plus détaillée au 1:100’000 pour les randonneurs

Camping

Idéalement, il faudrait passer la journée au camping. Il n’y a personne jusqu’à 19-20h. Après c’est la cohue. Le premier voisin se place à 5m le suivant entre deux et les suivants aussi! Ce qui fait qu’à 1heure du matin vous avez un couple qui prend son repas à 50 cm de notre lit. Comme il fait froid, environ 5°C et que ces touristes sont équipés d’un sac de couchage estival, ils font tourner le chauffage toute la nuit. 

Souvent je suis sorti du camping pour pouvoir dormir.

Les toilettes, les douches sont généralement accessibles librement en journée. La taxe est prélevée en soirée et le matin.

À propos de WC, en Islande on ne chie pas dans la nature ! Il y a des WC même au milieu de nulle part. Et si vous devez de toute urgence… Bruler ou emporter le papier, car les moutons en tombent gravement malades. 

Camping de Landmannalaugar, dans la zone des véhicules. Ici heureusement la nécessité d’un 4×4 et les gués dissuasifs font le tri entre campeurs confirmé et débutant frileux.

Prévoyez 40€ par nuit pour deux personnes en camping.

Plus de 40 campings acceptent la Camping Card qui est disponible à l’achat à bord du MS Norröna pur seulement € 159

Pour plus d’information, rendez-vous sur utilegukortid.is​ ou contactez Smyril Line.

Inutile d’emporter un drone, ils sont interdit de vol dans toutes les zones touristiques et les réserves naturelles.

Rien n’est gratuite et la vie est cher en Islande. Je n’ai presque jamais payé en cash. Même une petite glace ou un café ce paye par carte. 

Pour ce rendre en Islande avec son véhicule, le ferry Norröna embarque à Hirtshals au nord du Danemark le samedi à 12 heures. Cela, pour moi, signifie 1400km d’autoroute en partant le jeudi, j’arrive le vendredi après-midi. Puis la traversée dure 64 heures avec un arrêt aux Féroé. On arrive donc le mardi vers 9heures à Seyðisfjörður.

Prix: selon les dates et le choix des cabines, environ 3000€ pour 2 personnes et un VW California.

L’aller et retour pénalisent les vacances de 10-12 jours.

Site du MS Norröna:

https://www.smyrilline.com

Pour gagner du temps, il est possible de faire transporter votre véhicule de tourisme de Rotterdam à Thorlakshöfn en Islande et d’y revenir.

EN SAVOIR PLUS

A Seyðisfjörður, le Norröna à quai. La douane se passe bien, juste la bienvenue en Islande par un douanier sympa. Mais quelques voitures et motos sont détournées dans un hall pour un contrôle très approfondi. 

Désolé © 2019 Jean-Daniel Borgeaud