Islande, images & commentaires

Même en plein désert on ne quitte pas la piste. 

Si un F précède le numéro cela signifie piste réservée aux seuls Jeep 4×4. Cela est rappelé sur de grands panneaux. Pourquoi ?

  • Il y a des zones très caillouteuses ou seul un véhicule avec vitesse lente capable de rouler au pas peut s’aventurer.
  • Il y du sable fin qui enliserait un deux roues motrices
  • Le passage des gués, surtout pour la sortie abrupte de l’eau nécessite 4 roues motrice.
  • Les voitures de locations sont interdites et évidement non assurées.

Je suis resté plus de 100 jours sur l’Ile en 2017. Mon Van “Solfar” et ce fantastique séjour en Islande étaient mes cadeaux pour ma retraite. Un voyage inoubliable que l’on fait qu’une fois, pourtant depuis je rêve souvent d’y retourner.

Surtout, ne me demandez pas si cette piste est praticable, si ce gué est franchissable. La situation change d’une semaine, d’un jour à l’autre! Alors après 4 ans, la seule chose que je peux dire, c’est que des pistes évoluent en route et que la majorité des gués difficiles à franchir sont maintenant couverts d’un pont.

Cette page évoluera selon vos avis et questions. 

Moutons

En liberté et sans surveillance, les  brebis avec leurs agneaux sont partout, même sur la route. Surtout sur les routes gravillonnées, car le service d’entretien arrose d’eau salée pour fixer un peu la poussière.

Feux amoureux

Akureyri, la ville du nord de l’Islande aimerait-elle ses automobilistes ? À mon avis elle a du coeur et un beau sourire.

 

Amortisseur mal conçu pour le T6 les Bilstein ne résistent pas.

L’agence Seikel de Reykjavik me l’a changé, mais à mes frais alors qu’il était installé que depuis 2 mois. Seikel a fait la sourde oreille à mes demandes.

La protection Seikel à parfaitement joué sons rôle.

Hot spot

Un plaisir inoubliable de prendre son bain chaud sous un ciel gris.

Un écriteau rappelant de ne pas déféquer partout. Dans les pays nordique contrairement à la France, ils ne sont pas Ch… et ne salissent pas partout.

A la pêche…

Annelise en companie d’un authentique pêcheur islandais.

 

Le temps change vite en Islande, j’ai attendu ou passer plus tard et même des semaines après pour avoir la bonne lumière. 

 

Boulangerie ?

Inexistante !

Ma boulangerie préférée de Reykjavik, voir d’Islande car le bon pain est une denrée rare. 

J’en ai rêvé, la démesure à l’américaine. 

Prev Le petit clown de l'Atlantique
Next Questions & réponses et commentaires

Leave a comment

Désolé © 2019 Jean-Daniel Borgeaud