VNXtitre

Nikon View NX

Les préférences

A

vant tout, je vous invite à régler les préférences de View. Selon l’OS le menu préférence n’est pas à la même place. Vous l’avez trouvé ? Ctrl+K sous Windows et Cmd+, ou virgule avec Apple. Mais à la souris on y arrive aussi vite. Bien, comme pour Nikon Transfer on comprend facilement les options. Je vais juste vous guider un peu. Mais vous pouvez en faire qu’a votre tête. Bien que vous verrez, il y a quelques réglages qui facilitent la vie.
Tenez regardez XMP/IPTC que nous avions soigneusement renseigné sous Nikon Transfer et bien c’est la même boîte de dialogue, donc pas besoin de recommencer.

View NX

Les étiquettes

Passez à l’onglet Étiquettes où j’aimerais prendre le temps avec vous de remplir ces 9 étiquettes.
Stop, pour commencer c’est quoi une étiquette ?
Oui, tu as raison, commençons par le début:

  • Une étiquette c’est un choix entre 0 et 9 inscrites dans les métadonnées. 
  • On peut en choisir qu’une par fichier. 
  • Elles servent de complément aux autres métadonnées.
  • Adobe Bridge n’en utilise que 5, mais sait filtrer nos 9 étiquettes choisies dans View NX/li>
  • Les étiquettes de mon cher Mac OS n’ont rien à voir avec celle-ci inscrite à l’intérieur des fichiers.
  • Nikon View et Capture NX2 et Média Pro les inscrivent dans les Nef.

Alors que les métadonnées nous offrent une multitude de choix pour informer sur le contenu de nos images, tels que l’auteur, le sujet, le lieu avec des mots-clés à quoi servent-elles ?
Simplement, à trier l’image de son transfère à son classement final. Car on peut changer l’étiquette facilement pendant le traitement. Attention, n’attribuez « Paysage » à une étiquette mais à un mot-clé ! Chacun son rôle,…

VNXprefEtiquettes

Ci-contre, mes réglages dans les préférences de View et également dans Capture NX et dans mon logiciel de catalogage, Média Pro

Je procède ainsi:
Après le transfère des images sur mon ordinateur elle s’affiche dans View. Il y en a des centaines. Au final, quelques dizaines seront conservées. Pour cela, j’utilise les étiquettes. Au premier tri, toutes les images avec un flou de mises au point ou de bougé ou mal cadrées sont classées etiquette1 car elles sont bonnes à jeter. Celles qui me paraissent super je les étiquettes d’un etiquette4
Après le tri en plusieurs passages, mais si possible pas le même jour, car sur le moment on est sous les sentiments ! Après quelques jours, je me dis, j’en fais quoi ? mérite-t-elle un agrandissement papier ? Non, mais elle peut servir dans un diaporama par exemple. Donc je la note etiquette3 pour «Finaliser le choix». Puis pour terminer, mais en général après traitement de l’image avec Capture NX je défini ce que je peux en faire. Peut être un etiquette7 si je la partage avec vous sur le nuage.
Une autre classification intervient pendant mon tri, c’est celui des étoiles. Une image avec l’étiquette etiquette7 peut très bien obtenir 4 étoiles si elle est extra pour le Web mais pas de résolution suffisante pour en faire un agrandissement ou d’intérêt pour la proposer à une agence.

VNXvignette

Cette vignette d’un grèbe huppé nous donne les indications suivantes: étiquette 9, car je ‘ai agrandi en 50×75 pour une expo. Et 3 étoiles, car je la trouve super par son attitude, mais la lumière de l’aube et le cadrage ne me permet pas de mieux la classer. Le i signifie que les métadonnées sont renseignées et le petit symbole de réglage U-point indique quelle a subit un traitement avec NX2.

Plusieurs manières possibles pour l’attribution des étoiles et des étiquettes en général je clique sur la barre en bas de la fenêtre de travail. Le plus simple est d’utiliser le clavier. Simplement de 0 à 9 pour les étiquettes et Ctrl (Windows) cmd (Mac) + 0 à 5 pour les étoiles.

VNXetiquettes On peut rèver, non ?

Je reviendrai plus loin sur le tri des images dans View grâce aux étiquettes et étoiles. Mais avant si l’on finissait la configuration des préférences, on continue après la pause café ?

Gestion des couleurs

C’est un gros morceau à avaler avant le dessert si on désire travailler sérieusement ses images. En gros, le choix que nous devons faire ici, le profil sRGP ou Adobe RGP ou encore ProPhoto RGP (oubliez les autres) sert d’ascenseur pour transporter nos images entre l’appareil, le travail dans nos logiciels et l’impression.
Le profil d’impression selon le papier et l’imprimante et les profils-écrans sont eux utilisés une fois que vos images sortent de l’ascenseur. Vous comprenez ma métaphore ? sRGB sert de liaison selon une norme, un espace colorimétrque. En respectant cette norme, mes images destinées au Web sont «transportées» en sRGP et tous les écrans TV et d’ordinateur standard du monde les afficheront, car ils sont conçus à 99% selon cette norme.

Que choisir ?

sRGP
  • si vous photographiez en jpg.
  • si vous n’utilisez pas Photoshop.
  • si vous imprimez sur une petite imprimante.
  • si vous envoyez vos photos à agrandir par Internet.
  • si vous partagez vos photos sur le Web.
  • Obtenir de belles couleurs sans se prendre la tête.
Adobe RGB
  • si vous utilisez Photoshop.
  • si vous travaillez avec le pré-presse
  • et convertir en CMJN pour l’impression.
  • Votre écran est à large gramut à 99% RGB.
ProPhoto
  • si votre appareil photo enregistre des RAW.
  • si vous traitez et transformez vos images avec Adobe camera RAW.
  • si vous avez une imprimante avec 10-12 cartouches d’encre.

RGB vs sRGB

AdobeRGB

Un gamut typique d’écran cathodique sRGB. Le fer à cheval représente toute la gamme des chrominances possibles. Le triangle coloré représente le gamut correspondant à la majorité des écrans d’ordinateur et TV qui ne couvre pas la totalité de l’espace colorimétrique.

Gamut Adobe RGB est un espace couleur RVB développé par Adobe Systems en 1998. Il a été conçu pour englober la plupart des couleurs réalisables en PAO sur CMJN. Les écrans Graphique de EIZO sont capables d’afficher l’ensemble du gamut Adobe RGB

La grande majorité des photographes sont persuadés que le choix des espaces colorimétriques se résume à Adobe RGB ou sRGB. Dans la pratique, le choix est beaucoup plus vaste et il existe notamment une famille dite à large gamut qui inclut des profils tels que le ProPhoto-RGB plus adapté aux imprimantes récentes et aux traitements des images RAW.

sur les espaces colorimétries

Gestion des couleurs à l’aide de profils

AdobeGestionColor

A. Les profils décrivent les espaces colorimétriques du périphérique d’entrée et du document.
B. A partir de la description des profils, le système de gestion des couleurs identifie les couleurs réelles du document.
C. Le système de gestion des couleurs convertit les valeurs numériques du document dans l’espace colorimétrique du moniteur à l’aide des informations contenues dans le profil de celui-ci.
D. Le système de gestion des couleurs convertit les valeurs numériques du document selon les valeurs colorimétriques du périphérique de sortie à l’aide des informations contenues dans le profil de celui-ci, afin d’imprimer les couleurs réelles.

Quelques sites spécialisés:
Le site du meilleur spécialiste des profiles couleurs
Le site Profil couleur
Le blog couleur
Les livres de Jean Delmas: La Gestion des couleurs pour les photographes.

  • N’oubliez pas que les RAW ne perdent aucune qualité aux changements de profil. Je vous conseille donc vivement de photographier en RAW. Et pas que pour cela.

Profils par défaut des images

VNXprefProfilsB

Maintenant, vous savez que choisir alors, indiquez le profil souhaité. Je pense qu’avec Capture NX2 et du moment que l’on travaille des fichiers.nef le choix n’a pas beaucoup d’importance. C’est seulement à l’enregistrement sous un format.tiff que le profil RGB entre vraiment en jeux avant de continuer dans Photoshop. Car dans NX2 on dispose des 12-14 bits de l’appareil photo, images au format NEF bien sûr.  Laissez donc sRGB si finalement vous n’avez pas besoin de travailler avec Photoshop. Ne vous compliquez pas la vie inutilement. En plus, le rendu sRGB est très bon à l’oeil. Encore une fois ce qui importe le plus c’est le format NEF !

Le profil de l’imprimante sert à deux choses, la plus importante est d’adapter les couleurs de nos images aux contraintes du périphérique d’impression et la deuxième est de voir le rendu théorique du résultat final sur l’écran. Et choisissez de préférence un rendu perceptuel.

Je cocherais volontiers dans Convertir en sRGB si je n’enregistrais qu’en JPEG, dommage que l’on n’a pas le choix, mais nous verrons que l’on peut facilement convertir automatiquement le moment voulu.

Affichage des images

VNXprefAffichage2

VNXprefAffichage

Lorsque vous déplacez la souris sur une partie de l’image et en appuyant sur la touche majuscule la zone sous le pointeur va s’agrandir à 100 % . Je le fais systématiquement pour vérifier si l’oeil de mon petit sujet est bien net.

Très confortable avec deux écrans. Mon portable affiche les vignettes et les outils et l’écran graphique calibré lui reçoit mes images en plein format. Si vous êtes Mac avec AppleTV vous pouvez utiliser la TV du salon ! C’est mamy qui va être enchantée.

Voilà, cher ami photographe, View est près à recevoir tes images. Moi, je vais profiter de sortirs un peu, j’ai droit à quelques jours dans la nature. On se retrouve bientôt à la page suivante.