Nikon transfert fait partie du bundle View NX2. Nous allons le configurer pour qu’il s’ouvre dès que vous connectez une carte mémoire ou un appareil photo. La question est posée pendant l’installation.

 

Nikon Transfer

 capNT

Nikon Transfer facilite le transfert des images enregistrées sur votre appareil photo numérique vers un ordinateur. Ce logiciel permet de sauvegarder vos photos et d’appliquer simultanément des métadonnées IPTC et XMP, comme des informations de copyright, des mots-clés et le lieu de prise de vue, à chaque fichier.

Ouvrez Transfer pour le configurer.

 
capt_NikonT2

Destination principale des images

Indiquez oû vos images vont être enregistrées. Pour cela, créez dans le dossier images existant un dossier. Moi, je l’appelle « Nef2013 » pour cette année et je le remplace en janvier, car mon portable n’a pas une mémoire infinie. Je choisi de créer un sous-dossier pour chaque transfert journalier et en activant la coche utiliser un sous-dossier du même nom, s’il existe me permet de vider plusieurs cartes du jour dans le même dossier.

Et je renomme mes images pendant le transfert. Bien oui, que faire avec des fichiers sans nom ! Car DC on le sait indique qu’il est issu d’une camera digital comme des milliards d’autres. Mes images méritent bien un nom. Par convention et pour ses avantages, le nom d’une image est : initiale année mois jour et numéro. Soit pour moi JeanDa2013072408765.nef. A la fin, le numéro à 4 ou 5 chiffres et vous pouvez le remettre à zéro automatiquement à chaque transfert ou comme moi, seulement chaque année. J’insiste, c’est la bonne méthode. Vous retrouverez ainsi toujours vos images. Aucune importance du contenu, ce n’est pas dans le nom que l’on définit cela, mais dans les XMP/IPTC que nous verrons un peu plus loin.

 

 
capt_NikonT3

Nom du dossier d’importation

Nommage pareil aux images le dossier créé à chaque importation indique le propriétaire du contenu, la date à l’Américaine pour un classement dans l’ordre par l’informatique et un numéro qui n’est pas indispensable suivi du sujet. Sujet ? Oui je le crée ainsi automatiquement puis je renomme ce suffixe selon le contenu du dossier.

 
 
capt_NikonT3

Renommage des images importées

Voilà ici pas de fantaisie, on joue le jeu surtout si l’on compte partager ses images avec des clients et agences ! Sous préfixe j’indique JeanDa plustôt que JDB mes initiales. Puis sans espace ou trais inutile la date au format aaaammjj et pour finir un numéro d’incrémentation à 5 chiffres toujours sans espace. Cela donnerait aujourd’hui 24 juillet malgré le magnifique soleil sur Lausanne, jeanda2013072409440.nef

 
 
capt_NikonT1

Préférences

Les préférences se comprennent d’elle-même. Je choisis de déconnecter Transfer à la fin de l’importation et de supprimer les images sur la carte mémoire et de m’ouvrir View NX2 en suivant. C’est tellement pratique, pendant ce temps je vais boire un café.

Déconnecter automatiquement après le transfert : L’ordinateur s’éteint automatiquement une fois le transfert terminé.

Synchroniser la date et l’heure de l’ordinateur et de l’appareil photo lors de la connexion (appareils compatibles seulement) : L’horloge de l’appareil photo sera automatiquement synchronisée avec l’horloge de l’ordinateur lorsque l’appareil photo est connecté

Transférer uniquement les nouvelles photos : Si cette option est sélectionnée, les photos qui ont déjà été transférées ne le seront pas de nouveau lorsque la touche Démarrer le transfert est activée.

Supprimer les fichiers d’origine après le transfert : Toutes les images d’origine non protégées seront supprimées de la source après avoir été transférées vers l’ordinateur. Les images protégées ne seront aucunement affectées. Cette option est désactivée par défaut, moi je l’ai activée car je la trouve pratique.

Ouvrir le dossier de destination dans une autre application : Les images seront automatiquement ouvertes avec l’application que vous aurez sélectionnée une fois le transfert terminé.

Voilà pour les préférences, mais, avant de tourner la page, nous devons encore configurer nos IPTC dans l’onglet: Destination principale. Métadonnées que nous allons ainsi intégrer, automatiquement aux images importées.
Ce standard développé par IPTC pour améliorer les échanges internationaux d’informations est une structure et un jeu d’attributs de métadonnées applicables à des fichiers textes, des images et d’autres types de média.
Principalement utilisées par les photographes, les métadonnées renseignent sur le nom de l’auteur, les informations sur le copyright et des informations descriptives.
Ces métadonnées sont lues par les moteurs de recherches, les OS et peuvent être lues et mises à jour par de nombreux logiciels d’édition d’image.

 

 
capt_NikonT5

XMP/IPTC

C’est fou tout ce que peut cacher une image. En plus des Exifs incorporés par l’appareil photo nous pouvons donner tous les renseignements que nous souhaitons dans notre image. Ici, lors de l’importation des images seul l’essentiel est renseigné. Le titre de l’image les commentaires sur la prise de vue et surtout les mots-clés indispensables pour définir le contenu.

Prenez le temps de le remplir soigneusement. Laissez libres et non cochées les zones qui seront renseignées plus tard.

 
 

Je n’ai pas parlé de l’onglet Sauvegarde, car je sais que cela ne vous concerne pas. Bien oui, on est tous les mêmes. On n’imagine pas le nombre de disques durs qui meurt chaque minute.

En indiquant une destination de sauvegarde, les images sont directement dupliquées à l’importation sur deux disques différents. Ainsi mon MacBook et un disque externe que je prendrais soin de ne pas transporter ensemble conserveront mon précieux travail, quoi qu’il puisse m’arriver de fâcheux.