capNX2

 

Que fait ou ne fait pas Capture NX2 ?

 

Premièrement 

Capture NX2 est le seul à savoir traiter en profondeur les raw propriétaire de Nikon les NEF, c’est la moindre des choses de la part de Nikon. 

Deuxièmement

Capture NX2 écrit toutes nos interventions directement dans l’image, son fichier XMP est donc intégré dans les métadonnées et on peut même en intégrer différentes versions si on veut conserver plusieurs traitements de l’image. Un petit bémol, ces données de traitement intégrées sont inaccessibles depuis un autre logiciel y compris camera RAW, ce n’est pas ennuyeux si on le sait. Évitez donc de remettre une image Nef traitée à votre graphiste. 

Troisièmement

Capture NX2 s’autosuffit pour finaliser l’image avec ses outils de traitements de zones. La préparation des images pour le Web dans l’espace colorimétrique sRGB ou pour l’imprimante Epson Photo au gamut impressionnant ne pose aucun souci puisque les 12-14 bits de l’image.nef sont intégrés sans passer d’abord par la conversion dans l’espace de travail avant que le profil ICC du périphérique de sortie ne soit appliqué.

Quatrièmement

Capture NX2 dispose d’un dispositif de traitement par lot un peu semblable aux scripts de Photoshop.

Les plus

Qui rende la vie du photographe plus facile sont Évidement les U-Point bien plus faciles à utiliser que les outils de détourage de PS et tellement performant, car ils tiennent compte des tons, des textures en plus des contrastes. On peut facilement supprimer les parties sûres exposées du moment que tous les pixels de la zone ne sont pas à coin. A l’inverse on peut également fortement éclaircir l’image ou partie à condition que l’image ne soit pas bruitée par une sensibilité ISO élevée.

Capture NX2 n’est pas Photoshop ! 

Il fait bien plus que Camera Raw, mais s’il se débrouille aussi bien que Photoshop pour la partie amélioration de l’image cela s’arrête là. Malgré les performances extraordinaires de son autocorrecteur sur les poussières il est plus difficile de faire disparaitre un objet que seul l’outil tampon de PS sait bien faire. 

On ne peut pas ajouter un cadre et du texte. On ne peut pas détourer un objet pour le déplacer. On ne peut pas modifier la perspective ou faire du HDR avec plusieurs images. 

Comme bien des logiciels, son interface n’est pas suffisamment personnalisable. Pourtant il y a des petites choses qui énervent vraiment. Par exemple l’outil de recadrage qui ne permet pas l’édition du choix des cadres, c’est pourtant si simple pour le développeur à proposer. Mais non je dois chaque fois indiquer les formats pourtant courants comme le 16:9 ou le carré. Mais espérons que la version NX 3 verra une fois le jour.

Pérennité ?

Qu’adviendrait-il de nos images.nef si un jour lointain Nikon abandonne le moteur de NX développé par Nik software ? On perdrait tous les traitements enregistrés, les Nef elles seront comme dans le présent accessible en lecture par, entre autres, Camera Raw.
Heureusement, Capture NX n’a pas souffert de la main mise de Google sur Nik software concepteur du logiciel, mais si celui-ci continue à évoluer en profondeur, les nouveaux outils que l’on pourrait prétendre et l’évolution de l’interface ce fait attendre. 

Nous sommes nombreux photographes à traiter uniquement nos images dans Capture NX2,  car il est fait pour le photographe contrairement à Photoshop difficilement maitrisable pour le même résultat. NX ne sait pas rendre, une jeune fille en chair, en un mannequin anorexique pour la couverture d’un magazine. Mais sans problèmes il effacera les défauts de sa peau, éclaircira ses yeux bleus, teindra ses cheveux blonds en roux et ses ongles en vert. Ses dents seront blanches, mais pas question de modifier ses lèvres fines en boudins et son nez un peu plus fin. Peut être que ses oreilles décollées pourront disparaitre dans ses cheveux, mais ce n’est pas certain. 

Avec NX on optimise sans pouvoir tricher.

 

Loup

Loup

Toutes mes images sont traitées uniquement avec Capture NX2