nxentete

La suite logiciel Nikon Capture NX2 & Cie

Sans prendre parti pour un constructeur, Nikon a voulu plus que les autres, accompagner les photographes après la prise de vue avec une suite logicielle complète  et de niveau professionnel.

Bien sûr Adobe lightroom ou Aperture offre des solutions tout-en-un intéressantes qui ravissent la plupart des amateurs. Mais elles me correspondent pas. Pourquoi ? Je vous le dirais en présentant les outils Nikon, mais pour résumé, je trouve l’enregistrement des modifications de l’image, des renseignements de classement dans un fichier annexe ne me plaisent pas du tout. Et je préfère la modularité à un logiciel tout-en-un. Ainsi je choisis le meilleur pour chaque partie de la chaine de traitement de mes images.

Le concepteur de NX2, NikSoftware s’est noyé dans Google. Heureusement après avoir partagé ses plug-ins avec les logiciels Adobe et Apple Aperture. Ainsi un Canoniste, par exemple, n’est plus tenté de changer de marque pour bénéficier des fameux UPoint si pratique dans Capture NX. Sans rire, chaque solution à ses avantages, à vous de trouvez votre environnement de traitement numérique Et dorénavant oublier NX car,… 

Nikon NX s’est fini !

Non seulement Nikon abandonne le développement de Capture NX2 et par la même View NX2 mais dorénavant plus aucun logiciel ne pourra lire les fichiers NEF traités avec cette suite logicielle !

La suprématie de Nikon sur ses concurrents était surtout ses fichiers Nef qui contenaient en plus du fichier RAW un conteneur de filtre modifiable à volonté. Dans le même fichier d’origine sorti brut de l’appareil, le photographe pouvait modifier la balance des blancs comme la majorité des traitements globaux et aussi partiels. Une merveille ! Hélas dès été 2014 ce sera terminé. Mais, ce n’est pas tout, le nouveau logiciel de Nikon NX-D ne pourra plus lire les traitements ajoutés dans les Nef par ses prédécesseurs. Seul Nikon Capture NX 2 et View NX était capable de lire les interventions sur les RAW de Nikon, avec la disparition annoncée de cette suite logicielle ce n’est non seulement une façon de traiter les RAW avec facilité et performance, mais l’impossibilité d’utiliser des années de travail pour bien des photographes.

Si Canon nous a habitués à son peu de respect de ses clients, rappelez-vous pour les anciens le changement de bague de FD à EOS qui a rendu du jour au lendemain un parc d’objectifs inutilisable. Nikon avait jusqu’à aujourd’hui une autre philosophie ou la pérennité demeure. Alors que s’est-il passé ? Un coup de salaud de Google ? Qui est depuis 2011 est propriétaire de Nik Software le génial inventeur des U-points et du moteur RAW de Capture NX.

Que faut-il faire ?

Temps que votre OS supporte Capture NX2 et Nikon Vew sans oublier Nikon Transfer pas de souci à se faire. Donc environ deux ans devant nous pour maitriser un autre logiciel. Mais surtout pour reprendre nos fichiers Nef traités avec NX2 et les convertir en Tiff. Ce n’est pas un problème avec le traitement par lot de NX2 juste un temps fou et une rancoeur pas prête de passer.

Que promet le futur NX-D ?

Que des Déconvenues c’est surement la raison du D dans son nom. Je n’arrive pas à imaginer les ingénieurs de Nikon concevoir une désévolution aussi inconcevable.

Nikon Transfer

Bien plus performant que les outils de base de Windows et mieux que le transfert de photo proposé par Apple, Nikon Transfer offre des fonctionnalités que vous auriez tord de vous privé. Quelques soit la marque de votre appareil !

Les plus:

  • Sauvegarde simultanée au transfert
  • Création d’un dossier personnalisé et incrémenté
  • Renommage automatique des images
  • Insertion automatique des IPTC dans les images
  • Vérification du transfert et effacement de la carte mémoire
  • Disponible en téléchargement sur le site de Nikon

 

View NX2

Utiliser View NX2 en doubles écrans permet encore mieux de gérer ses images. Sur un écran, celui de mon MacBook Pro les vignettes défilent pour renseigner les images sur leur contenu et beaucoup d’autres travaux. Un clic sur une vignette l’affiche en plein écran. Au passage de la souris sur un détail, les yeux par exemple, je vois à 100% en appuyant sur la touche majuscule. Plus de doute, l’oeil est un peu flou, mince, l’image passe à la poubelle. Soit directement soit en lui attribuant l’étiquette 1 qui veut dire chez moi «à jeter!» Pas de pitié si le flou ou le cadrage est déficient c’est bon pour la poubelle! Ah! celle-ci mérite d’être mise en avant avec des étoiles *** et si par bonheur quelques-unes méritent un agrandissement je leur attribue l’étiquette 9

Pour l’ensemble ou une partie, j’ajoute les mots clés concernant mon sujet.

De 600 images je passe à 200 puis je les reprends quelques jours plus tard pour effacer encore une bonne centaine.

Cela prend plus de temps que de photographier surtout si l’on a réglé l’appareil sur mitrailleuse.

Les plus:

  • Ouvert automatiquement après le transfère des images sur l’ordinateur
  • Enregistre les mots clés dans l’image et non dans un ficher additionnel
  • View est parfait pour voir les images Nef
  • La gestion des étiquettes et des étoiles sont facilitées

Les moins:

  • Pas de gestion et d’import-export de la liste des mots clés
  • Module de traitement des images RAW (uniquement Nikon) est basique. Capture NX devra s’en occuper.

nikon-view »>Voir la présentation de View NX ici >

 

Media Pro

Media Pro s’associe particulièrement bien dans la chaine de traitement numérique Nikon, car, lui, il sait écrire nos informations dans le ficher.nef et non comme les autres dans un ficher externe. En plus il est performant, léger, très rapide et peut gérer l’ensemble de vos fichiers ! Oui tout, pdf, doc,… une petite merveille qui a passé entre les mains de Microsoft avant d’être aujourd’hui la propriété de PhaseOne

 

  • Catalogue exportable pour envoyer aux clients
  • Lit parfaitement les nef de Nikon et sait y écrire les métadonnées
  • Ne fait que cela, du catalogage
  • La base de données des mots-clés est hiérarchique.

 

Capture NX2

C’est à double tranchant, NX2 est un logiciel propriétaire, sa façon de traiter les images est pour des raisons évidentes tenue secrète. Pour la pérennité il faudrait, éventuellement, enregistrer une fois traitées nos images au format TIFF. Mais que d’avantages il offre en contrepartie de ce risque minime !

Excepté les choix mécaniques sur l’appareil photo, tous les réglages lors de la prise de vue sont modifiables à posteriori ! Balances des blancs, sous et surexpositions de +/- 2 IL, saturation, etc. Même une grande partie des couleurs cramées sont récupérables. On peut faire mieux et plus simplement que sous Photoshop pour l’ensemble du post-traitement. Et surtout sans perte de qualité, on reste en RAW.

Après les grands travaux de modification sont réservés aux puissants outils d’Adobe, la correction de perspective, le déplacement du cheval dans le parc, mon physique de mannequin pour la couverture de Nespresso à la place de Clooney ce n’est pas donné à faire avec NX

Les plus:

  • Vraiment pas cher pour les possibilités de traitement offertes
  • Les traitements sont enregistrés dans le ficher Nef est non dans un ficher externe
  • Traitement propriétaire des réglages de l’appareil photo à posteriori.
  • Puissance incroyable de rattrapage d’une image mal exposée
  • Outils UPoint très puissant et très facile à utilisé.
  • Les outils sont construits sur la même logique d’utilisation.

Les moins:

  • On ne peut pas définir les options de recadrement, c’est vraiment chiant de devoir, chaque fois, les inscrire dans l’option personnalisé
  • Les couches de traitement ne sont pas intervertibles comme dans Photoshop
  • Outils propriétaire les modifications enregistrée, en couche dans le fichier Nef, ne sont pas lue dans les logiciels tiers

 

Et Bridge de Adobe ?

Bridge de la suite Adobe CS fait un peu la même chose que Transfer et View NX2 et Camera Raw travaille les Nef de Nikon très bien. Simplement si vous utilisez la suite de logiciels Nikon, vous ne devez pas utiliser Camera RAW dans la chaine de traitement !

Pourquoi ?

Les traitements enregistrés dans les images Nef ne sont pas repris par caméra RAW.

Comment faire alors pour passer ses images Nef dans Photoshop ?

Simplement dans NX: cliquer le menu Fichier, Ouvrir avec…  L’image est automatiquement enregistrée en TIFF puis ouverte dans Photoshop.

 

Photoshop

Le traitement de l’image avec Capture NX terminé, je l’enregistre bien sûr en nef et si je désire la partager avec vous je lance un script qui la redimensionne et l’optimise pour le Web en la convertissant au passage ne sRGB. Pas besoin de Photoshop dans la majorité des cas. Mais pour un travail poussé sur l’image rien n’égale Photoshop, on est bien d’accord.

Simplement, Photoshop ne lit pas notre image.nef, sans importance, un clic dans le menu fichier sur ouvrir avec Photoshop et notre image s’enregistre en Tiff avant de s’ouvrir sur le logiciel Adobe.

Pour une bonne prise en main de Photoshop, je vous conseille les vidéos de Video2brain.com