Foulque macroule

La mégère dans son manteau noir

« Qui ne connaît pas la mégère dans son manteau noir et son petit chapeau blanc sur le front ? Non, non, ce n’est pas une vieille bigote, les apparences sont trompeuses. Sous cet habit respectueux d’une sage dame se dissimule un tempérament tempétueux. Oui, oui, très méditerranéen. Chez la foulque on monte les tours comme la soupe sur le feu. Un rien l’énerve. Encore pas plus tard que maintenant je la vois courir sur l’eau, pressée d’en découdre. Et on se jette les pattes à la figure et on s’invective dans des gerbes d’eau. Les conjoints s’en mêlent pour ne rien arranger. Puis comme si de rien n’était, l’échauffourée soudain se disperse. »

Extrait de: « PetitPrince. » iBooks.